Les secrets d’une réussite originale : Ticket for change ou comment penser son activité comme une culture

fondateurs

Ticket for Change est un voyage-déclic, pour  susciter des vocations, activer des talents et les transformer en entrepreneurs et intrapreneurs du changement. Le but de ces rencontres, selon Matthieu Dardaillon : « Aider ces jeunes à passer de l’envie à l’idée et de l’idée à l’action ». La première année a vu 400 jeunes postuler et s’engager dans l’aventure : pour 50 retenus, les 350 autres ont irrigué une communauté autour du coeur de l’aventure : les WE4CHANGE, preuve de leur investissement dans

Lush ou la communauté de l’enfant créatif

lushshare

Quand j’achète un produit Lush, je ne me limite pas à satisfaire un besoin. Je participe à l’animation d’un rite, l’exploration du « cosméto-jeu ». Ce jeu me permet de satisfaire à la création d’échanges et de statuts qui vont avec, mais aussi à l’émergence et l’animation d’une identité collective. Regardons le rôle du client vis à vis de ses amis : « Venez, je connais un endroit que je veux vous faire découvrir… » Quand il/elle est sur place, il/elle réunit ses amis

La force culturelle de Lush

lush-jouet

Quand on cherche à créer son entreprise sur un secteur déjà bien occupée, il faut avoir une bonne idée… mais aussi une bonne manière de la faire vivre. Les clients sont sensibles à la façon d’échanger autant que la logique de satisfaction. Les créateurs de Lush ont bien compris ce défi : ils ont donc défini trois principes autour de la vente de leurs produits. Premier principe : Se laver doit être un jeu « progressiste ». Du choix du produit à

Pourquoi j’aime prendre un café près d’une fenêtre ? (dans un Starbucks ou ailleurs)

Coffee time + : la lisière

Comme tout le monde, j’aime avoir l’impression d’être chez moi et en public. Chez moi pour le côté cool et chaleureux… en public, pour rompre cette impression d’isolement (bien utile parfois je vous rassure). Pour avoir l’impression de partager cet estime. Ce moment d’intériorité qu’on peut mêler à la foule, enfin la petite qui se trouve dans le magasin. La musique aidant, on avance ses dossiers. On vérifie ses mails et on répond. Et on peut laisser son esprit vagabonder.

Le MOOC4Change : un média-cas d’école pour l’engagement

#mooc4change

Aujourd’hui, permettez moi de vous parler du MOOC de Ticket for Change. C’est quoi un MOOC et c’est qui Ticket for Change ? Pour les retardataires, voici les liens pour le MOOC et pour Ticket for Change. Alors, pourquoi parler ici d’un MOOC ? On parle beaucoup des MOOC depuis deux ans comme nouveau gadget outil d’apprentissage. Je ne ferai pas de focus ici sur les atouts et limites des MOOC mais il y a matière à parler plus en

Et mon plan média est… Zlatan

Zlatan tatoué pour la bonne cause

Z comme… Zlatan. Depuis le fameux PSG-Caen du 14/2/15, jamais la phrase n’aurait autant sonné juste. Zlatan Ibrahimovic s’est transformé en justicier. Si, si : pour le programme d’action contre la faim de l’ONU, le footballeur a enlevé son maillot pour montrer ses tatouages … et pris un carton pour l’occasion (ce qui renforce le sacrifice apparent de son geste). Derrière le geste et le suspense de 24h (quels sont ces tatouages ?), le buzz a été au rendez-vous. Quelles

Stromaé, l’artiste qui fait progresser ses fans (article sponsorisé par… moi)

Auteur : Stéphane Lautissier, Création graphique : Bilel Kilani

Je vous ai déjà dit que j’aimais Stromaé ? Non ? C’est normal, ce n’est pas le cas. Non je plaisante. Il faut dire que je ne regarde pas spécialement les chaines musicales et j’écoute encore moins la variété. Mais, Stromaé, c’est un mec particulier tout de même. Je l’ai découvert un peu par hasard, il y a quelques années avec ses leçons (la faute à des amis musiciens). Et j’ai surtout appris à le redécouvrir à chacune (enfin pas

Comment Michel et Augustin réinvente les RH avec leur culture making

culture michel et augustin

La culture est un actif précieux pour toute jeune entreprise. Si elle n’est pas une garantie de succès à elle seule, elle est un souvent un allié très précieux (et le meilleur investissement qui soit). Qui dit culture, ne dit pas que marketing ou marque, mais aussi RH et management. Michel et Augustin est une entreprise très efficace sur cet aspect : la preuve en 6 points. Culture = plateforme sur laquelle on permet de rebondir. On invite les collaborateurs

Eduquer pour engager ?

sweatshop

Aftenposten une chaine suédoise s’est démarqué d’une curieuse manière en envoyant pour son programme Sweatshop des blogueurs mode dans une usine textile à Phnom Penh, au Cambodge. Autant dire que la réalité a été un AHA moment cruel. Au delà de l’effet pathos et buzz, y a t-il “matière à signaux faibles” ? Ptet ben que oui. Et si l’éducation était une nouvelle forme d’engagement ? C’est un levier puissant dans l’absolu, rien de mieux qu’apprendre pour engager une relation.

« Older Entries